grille

grille [ grij ] n. f.
• 1508; crille 1402; greille XIIIe ; a. fr. gradilie (980) « gril »; lat. craticula « petit gril »
I
1Assemblage à claire-voie de barreaux entrecroisés ou non, fermant une ouverture ou servant de séparation à l'intérieur d'un édifice. Grille d'une cage de fauves. Grilles aux fenêtres d'une prison. La grille d'un château fort. herse. Grille d'égout. Un trou, « grillé d'une grille en fer à barreaux entrecroisés » (Hugo). Grille d'un confessionnal, séparant le pénitent du confesseur. Grille du parloir d'une prison, séparant les détenus de leurs visiteurs.
2Ouvrage de ferronnerie servant à enclore un terrain. Grille d'un square, d'un jardin. portail. « Chéri referma derrière lui la grille du petit jardin » (Colette). Les grilles de la place Stanislas à Nancy. Barreaux, pilastres, sommiers, traverses d'une grille.
3Par anal. Châssis formé de barres parallèles, plaque ajourée, servant de support, de protection ou de filtre. La grille d'un barbecue. Phare de moto protégé par une grille. Essorer un rouleau de peinture sur une grille. Grille d'un fourneau : coquille en fonte à claire-voie, où l'on brûle du coke, de la houille.
4Électron. Électrode en forme de grille ou de spirale, placée entre la cathode et l'anode d'un tube électronique, permettant de régler le courant anodique. Électrode de commande, formée d'une jonction semi-conductrice, d'un transistor à effet de champ.
II
1(1864) Carton à jours conventionnels pour la lecture des textes rédigés en langage chiffré. « Comme on ajuste sur les papiers diplomatiques la “grille” qui isole les mots vrais » (Claudel). Quadrillage pour le chiffrement et le déchiffrement des messages. cryptographie.
Fig. Grille de lecture : interprétation (d'un phénomène) faite en fonction d'une idéologie.
2Par anal. Figure quadrillée. Grille de loto. Grille de mots croisés.
3Tableau présentant une organisation, une répartition chiffrée; cette organisation. Grille d'horaires des trains. Grille de programmes de radio, de télévision. Grille de salaires, des salaires.

grille nom féminin (latin craticula, petit gril, diminutif de cratis, claie) Assemblage de barreaux, de lames, ou plaque percée d'évidements assurant la clôture à jour d'une ouverture ou établissant une séparation : Grille devant les fenêtres d'une prison. Clôture formée de barreaux métalliques plus ou moins ouvragés. Clôture séparant les détenus ou les moniales des visiteurs. Sorte de claie métallique mobile, support d'une grillade ou d'un plat dans un four. Dispositif ajouré supportant le combustible solide d'un foyer et permettant la pénétration de l'air comburant, ainsi que l'évacuation des cendres. Bonneterie Défaut dans un tricot provenant de l'absence de l'un des fils composant le liage. Électronique Électrode auxiliaire d'un tube électronique, formée d'une plaque métallique ajourée ou d'un fil enroulé en hélice, et généralement placée entre la cathode et l'anode, pour modifier la valeur du champ électrique entre ces deux électrodes. Travaux publics Ouvrage métallique ou en béton armé, destiné à arrêter les détritus charriés par les eaux, et situé en amont d'une vanne ou à l'entrée d'une conduite. ● grille (citations) nom féminin (latin craticula, petit gril, diminutif de cratis, claie) Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière Paris 1622-Paris 1673 […], les verrous et les grilles Ne font pas la vertu des femmes ni des filles. L'École des maris, I, 2, Ariste et III, 5, Sganarelle grille (expressions) nom féminin (latin craticula, petit gril, diminutif de cratis, claie) Grille d'aubes, dans des turbopompes, des turbines, etc., ensemble d'obstacles régulièrement disposés, à travers lesquels s'écoule le fluide. Grille d'observation, appareil pour l'observation d'un tir d'artillerie. Grille de tir contre avions, appareil de visée des armes antiaériennes de petit calibre. ● grille (synonymes) nom féminin (latin craticula, petit gril, diminutif de cratis, claie) Bonneterie. Défaut dans un tricot provenant de l'absence de l'un des...
Synonymes :
grille nom féminin (de grille) Quadrillage percé de trous conventionnels servant à écrire et à lire des cryptogrammes. Figure divisée en cases blanches et noires dont le nombre est variable, au jeu des mots croisés. Organisation et répartition d'un ensemble de faits représentables par un tableau ; ce tableau lui-même : La grille des horaires d'un lycée. Système conceptuel qui permet l'analyse d'une œuvre : Appliquer une grille de lecture structuraliste. Tableau de classement des emplois de la fonction publique, des postes d'une branche professionnelle suivant des indices de rémunération. Formulaire servant à jouer au Loto national ou au Loto sportif. Tableau rectangulaire à double entrée, permettant de comparer les variations statistiques d'un phénomène au cours du temps. ● grille (expressions) nom féminin (de grille) Grille des programmes, tableau donnant l'ensemble des émissions et leur répartition horaire.

grille
n. f.
d1./d Assemblage à claire-voie de barreaux servant de clôture, de séparation dans un édifice, etc. La grille du parloir, d'un couvent, d'une prison. Ouvrir la grille.
|| Loc. être derrière les grilles: être en prison.
d2./d Châssis métallique à claire-voie sur lequel on dispose le combustible d'un foyer de fourneau, de chaudière, etc.
d3./d ELECTRON électrode d'un tube électronique qui, placée entre l'anode et la cathode, permet de régler le flux d'électrons.
d4./d Carton ajouré et, par ext., document de référence (tableau, etc.) servant à coder ou à décoder un message, à exploiter les résultats d'un test.
d5./d Support, tableau quadrillé. Grille de mots croisés.
|| Grille des programmes de radio, de télévision, tableau représentant le détail, heure par heure, des programmes.
|| Grille de salaires: tableau des salaires des différentes catégories de personnel d'une entreprise.

⇒GRILLE, subst. fém.
A. — 1. Assemblage à claire-voie de barreaux de fer (ou de bois) servant à fermer une ouverture. Mettre une grille à une fenêtre; les notaires avaient autrefois des grilles en saillie aux fenêtres de leurs études; fermer l'entrée d'un égout avec une grille; les verrous et les grilles d'une prison (Ac. 1835, 1878). Le hasard avait descellé la grille par laquelle on était entré, mais évidemment toutes les autres bouches de l'égout étaient fermées (HUGO, Misér., t. 2, 1862, p. 555). La grille du judas glissa avec précaution (BOSCO, Mas Théot., 1945, p. 25). Le visage du prisonnier entrevu derrière la grille d'un cachot (BERNANOS, Mauv. rêve, 1948, p. 909).
En partic.
a) Grille d'un parloir. Grille à petits carrés fort serrés dans les parloirs des monastères de religieuses. On ne parle à ces religieuses qu'au travers de la grille; il y a une double grille à ce parloir (Ac. 1835-1932) :
1. ... Mademoiselle Caroline était l'illustre duchesse dont la disparition occupait la haute société parisienne. Les sentiments qui animèrent les deux amants quand ils se retrouvèrent à la grille des Carmélites et en présence d'une mère supérieure doivent être maintenant compris dans toute leur étendue...
BALZAC, Langeais, 1834, p. 341.
b) ,,Treillis de fer maillé qui sépare le chœur des religieuses cloîtrées d'avec le chœur ou la nef de leur église`` (Ac. 1932). Le pontife, se retournant vers l'autel, adressa au ciel une fervente prière pour la fiancée du Christ. Puis il (...) reconduisit la professe jusqu'à la grille du chapitre (SAND, Lélia, 1839, p. 455).
c) Grille (de bois) d'un confessionnal. Treillis interposé entre le confesseur et le pénitent. (Dict. XIXe et XXe s.).
d) Grille d'arbre. Grille disposée autour du pied des arbres. Il me sembla voir remuer au large (...) une forme avait couru et plongé, comme un rat à Paris d'une grille d'arbre dans la grille voisine (GIRAUDOUX, Suzanne, 1921, p. 141).
2. ARCHIT. Clôture formée de barreaux montants et parallèles plus ou moins ouvragés. La grille du Carrousel, du palais de justice; les barreaux de cette grille sont terminés en fer de lance; escalader une grille; la porte d'une grille; l'entrée de ce passage est fermée par une grille (Ac. 1835-1932). Les grilles de la Place Stanislas à Nancy (Ac. 1932). Aux Tuileries (...) je regarde la beauté de formes des statues. Est-ce que je deviendrais gâteux? Cet or des grilles fait bien dans l'air brumeux. C'est moins criard qu'au soleil (RENARD, Journal, 1902, p. 720). Une voiture errait devant les grilles du Louvre (DUHAMEL, Cécile, 1938, p. 254) :
2. ... en quoi une entrée de métro aurait-elle moins de noblesse, moins de titres à la beauté, que la grille, par exemple, qui sert d'entrée au jardin de la Pépinière, à Nancy, et qu'on admire aujourd'hui comme un chef-d'œuvre?
ROMAINS, Hommes bonne vol., 1932, p. 46.
SYNT. Grille large, lourde, monumentale, vaste; grille imposante, rouillée, séculaire, seigneuriale; énorme, forte, vieille grille; grille rococo; grille de square; grille du parvis, du prieuré.
P. méton. Partie mobile d'une grille, servant de porte. La clef de la grille; ouvrir, fermer la grille (Ac. 1835-1932). Deux allées qui, s'étendant à droite et à gauche, amenaient, à partir de la grille, les voitures à un double perron (...). Avant même que le cocher eût hélé le concierge, la grille massive roula sur ses gonds (DUMAS père, Monte-Cristo, t. 1, 1846, p. 618).
B. — P. anal.
1. [P. réf. à la forme]
Assemblage de barreaux servant à clore les étangs afin d'empêcher les poissons d'en sortir (d'apr. BAUDR. Pêches 1827).
[Dans un fourneau, un poêle, une chaudière] Châssis constitué d'un ensemble de barres de fer où l'on place le charbon au-dessus du cendrier. Le marteau en main, cassant le charbon, l'étalant sur la grille avec la pelle, en une couche bien égale; puis, il donna un coup de balai (ZOLA, Bête hum., 1890, p. 144). Il leur avait suffi de vingt-quatre heures pour connaître les qualités et les défauts de leurs foyers (...) pour savoir étaler parfaitement le combustible sur les vastes grilles (PEISSON, Parti Liverpool, 1932, p. 137). Les fours à réverbère de fusion. Ce sont des fours (...), chauffés par grille par combustible liquide, par charbon pulvérisé et très souvent par gaz (GUILLET, Techn. métall., 1944, p. 57).
ARMES ANC. Barreaux de la visière d'un heaume destinés à protéger les yeux (d'apr. LITTRÉ).
MAN. Partie de l'étrier servant d'appui au pied du cavalier. Le grand-prêtre, s'appuyant sur son trident, descendit de son cheval (...). Ils ôtèrent les harnais maigres, les étriers à grilles comme ceux des tournois du XVe siècle (MONTHERL., Bestiaires, 1926, p. 568).
RADIO-ÉLECTR. ,,Électrode en grillage située entre la cathode et la plaque d'une lampe de radio et qui, portée à un potentiel intermédiaire variable, fait varier le courant passant dans le circuit plaque`` (Sc. 1962). Lampe à grille.
2. [P. réf. à la disposition]
Grille de mots croisés. Quadrillage utilisé pour le jeu des mots croisés. (Dict. XXe s.). Il se distrayait à établir une grille de mots croisés (DAVAU-COHEN 1972).
Tableau (quadrillé) présentant un ensemble d'indications.
Grilles d'horaires, de trains. Mouvements chronologiques des trains sur les voies ferrées. Insérer les trains de grandes lignes dans une grille serrée de trains de banlieue (...). Les conducteurs des trains de grandes lignes doivent pouvoir recevoir des informations leur permettant d'insérer au mieux leur circulation dans une grille dense aux abords de Paris, pendant la période de pointe de banlieue (R. gén. des ch. de fer, juin 1970 ds GILB. 1971).
COMMUN. Grille de programme. ,,Plan indiquant l'ensemble des émissions avec les horaires, les minutages et les titres des émissions`` (Radio 1972). Beaucoup d'émissions nouvelles vont prendre leur départ. Voici comment se présentera la grille hebdomadaire des programmes (Le Monde, 7 sept. 1966 ds GILB. 1971).
Grille de rémunérations, de salaires, de tarifs. ,,Ensemble des indices affectés aux différents emplois et à tous leurs échelons en fonction desquels sont calculés les traitements`` (Admin. 1972). Les grévistes demandent la révision de la grille des salaires (Le Monde, 10 oct. 1969 ds GILB. 1971).
CRYPTOGRAPHIE. Carton présentant des jours à l'aide duquel on code et décode un message secret. Tout se passe comme si l'on nous remettait un télégramme chiffré dont nous aurions perdu la grille (J. VUILLEMIN, Essai signif. mort, 1949, p. 126).
LING. Le code lui-même, la clé. Grille onomasiologique, étymologique. Tout diagramme par abscisse et ordonnée servant à présenter un ensemble de faits lexicaux recevra le nom de grille (J. PICOCHE, Précis de lexicol., Paris, Nathan, 1977, p. 69).
Prononc. et Orth. : []. Voyelle demi-longue ds PASSY 1914, longue ds BARREAU-RODHE 1930. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Fin Xe s. gradilie « instrument composé de barres de fer entrecroisées utilisé pour l'exposition directe au feu (ici, comme instrument de supplice) » (Passion, éd. d'Arco S. Avalle, 495) — début XVIIe s., D'AUBIGNÉ, Sieur de Sancy, I, 1 ds HUG., cf. aussi DESPERIERS, Contes, XLVIII, éd. 1709 ds GDF : Apporte moi ce gril qui est la bas? L'apprenti pensoit qu'il demandoit ce drap gris qui est la bas? L'apprenti pensoit qu'il demandoit ce drap gris qui estoit resté du manteau... La faute vint que l'apprenti avoit toujours oui dire grille, féminin, et non pas gril); 2. ca 1200 plur. grailles « assemblage de barreaux à claire-voie servant de clôture » (Elie de St Gille, 1985 et 1990 ds T.-L.); 1372 les greilles de l'estan (Inventaires mobiliers et extraits des comptes des ducs de Bourgogne et Valois, éd. B. Prost, I, 310); 1466 grisle (Compt., CC 60, f° 14 v°, A. Mun. Nevers ds GDF. Compl.); 1508 grille (Comptes Château de Gaillon, éd. A. Deville, p. 138); 3. 1680 « assemblage de barres de fer soutenant le combustible d'un foyer » (RICH.); 4. 1833 p. anal. ici, spéc. « carton de déchiffrage d'un message codé » (BALZAC, Ferragus, p. 101). Du lat. class. craticula « petit grill », dimin. de cratis « claie, grille ». 1 paraît n'avoir jamais vécu qu'au sud d'une ligne Nantes-Langres-Épinal où il est resté vivant (cf. FEW t. 1, p. 1287a) et c'est prob. du même domaine qu'est venu 2 qui paraît d'ailleurs peu connu dans les patois. Fréq. abs. littér. : 2 101. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 2 053, b) 4 405; XXe s. : 3 159, b) 2 926.

grille [gʀij] n. f.
ÉTYM. 1508; graïlle, greille, XIIIe; anc. franç. gradilie, 980; du lat. craticula « petit gril », de cratis « gril, treillis » (→ Gratter, 1. grêler), avec altér. de la forme régulière graille (greille) en grille sous l'infl. du i initial dans la famille de même sémantisme issue de crisiculum (→ Grésil); cf. P. Guiraud.
———
I
A
1 (Jusqu'au XVIIe). Vx. Gril.
1 Comme une paire de maquereaux sur la grille (…)
d'Aubigné, la Confession catholique du sieur de Sancy, I, 1, in Huguet.
2 (1508; crille, 1402). Assemblage à claire-voie de barreaux (cit. 1) entrecroisés ou non, fermant une ouverture ou servant de séparation à l'intérieur d'un édifice. || Grilles aux fenêtres d'une prison. || Cachot fermé (cit. 19) de triples grilles. || Les grilles et les verrous (→ Captiver, cit. 1; défiant, cit. 4). — ☑ Loc. (Déb. XIXe). Être, mettre sous les grilles, en prison (→ Sous les verrous).Grille de fortification. || Grille d'égout.
2 (…) déçue par sa liberté dont elle a fait un mauvais usage, elle songe à la contrainte de toutes parts; des grilles affreuses, une retraite profonde, une clôture impénétrable (…)
Bossuet, Sermon pour la profession de Mlle de La Vallière.
3 (…) un trou quadrangulaire d'environ un pied carré, grillé d'une grille en fer à barreaux entrecroisés (…)
Hugo, les Misérables, II, VI, 1.
4 D'autres dortoirs se composaient de logettes juxtaposées, en maçonnerie, fermées de grilles comme les stalles d'une ménagerie.
Martin du Gard, les Thibault, t. I, p. 163.
5 Du balcon du couvent, les nonnes, à travers les grilles, assistaient aux mouvements de la rue.
Émile Henriot, Portraits de femmes, p. 74.
Grille de bois d'un confessionnal, séparant le pénitent du confesseur ( Coulisse; → Circonstancier, cit. 2; confesse, cit. 1).(1660). || Grille du parloir d'un couvent, d'une prison, séparant les religieux ou les détenus de leurs visiteurs (→ Espace, cit. 12).Absolt. || Les visiteurs n'ont pas le droit de franchir la grille.
6 Le lendemain matin, avant la sieste, le confesseur vint annoncer au Français que la sœur Thérèse et la Mère consentaient à le recevoir à la grille du parloir, avant l'heure des vêpres.
Balzac, la Duchesse de Langeais, Pl., t. V, p. 136.
7 (…) on aperçoit une porte vitrée, celle d'un parloir où les parents et les avocats communiquent avec les accusés par un guichet à double grille en bois.
Balzac, Splendeurs et Misères des courtisanes, t. V, p. 931.
Par anal. Clôture généralement formée de barreaux montants et parallèles, plus ou moins ouvragés. || Esplanade (cit. 2) entourée de grilles. || Grille de clôture hérissée de chardons. || La grille, les grilles d'un square, d'un jardin (→ Écriteau, cit. 2; épier, cit. 7). || Grille d'escalier en fer forgé (→ Déshonorer, cit. 23). || Les grilles de la place Stanislas à Nancy, ouvrages de ferronnerie d'art. || Montants, pilastres, sommiers, traverses d'une grille. || Escalader (cit. 2) une grille (→ Fafiot, cit. 1). || Cheval attaché à une grille (→ Étrille, cit. 1).
8 (…) une petite cour proprette, séparée de la chaussée par une vieille grille de fer contenue entre deux pilastres en brique. Entre chacun de ces pilastres et la maison voisine, se trouvent deux autres grilles assises sur de petits murs également en brique et à hauteur d'appui.
Balzac, le Cabinet des antiques, t. IV, p. 433.
9 La merveille des merveilles est la grille blanche qui, au centre de la salle transparente, enferme la pierre du tombeau. Elle se compose de hautes plaques de marbre mises debout, si finement ajourées que l'on dirait d'immenses découpures d'ivoire, et sur chacun des montants, toujours du même marbre sans défaut, sur chacune des traverses encadrant ces plaques presque légères, courent des guirlandes de petites fleurs éternelles, fuchsias ou tulipes, qui sont des incrustations de lapis, de turquoise, de topaze ou de porphyre.
Loti, l'Inde (sans les Anglais), VI, III.
10 Une forte grille de clôture, au fond, en bordure de la rue des Vignes, eût dû défendre les deux jardins; mais je n'ai jamais connu cette grille que tordue, arrachée au ciment de son mur (…)
Colette, la Maison de Claudine, p. 7.
11 Une petite rue privée, desservant des villas, s'enfonçait à droite, séparée de la rue Nansouty par une grille.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. IV, XVI, p. 170.
12 Une grille opaque cachait un grand jardin planté d'arbres.
J. Chardonne, les Destinées sentimentales, p. 447.
3 Spécialt. || Grille mobile (dite grille ouvrante) servant de porte. Entrée. || Grille ouvrante à plis intérieurs ou extérieurs. || Grille coulissante. || Grille basculante (en bois, en fer, en plastique). || Sonner à la grille d'entrée. || Franchir (cit. 6) une grille. || Fermer une grille à clef (→ Enfermer, cit. 4). || Grille ouverte sur la cour (→ Déraper, cit. 2).
13 On entrait dans ce champ plein de croix et de fosses (…) Par une grille en bois que la nuit on fermait (…)
Hugo, la Légende des siècles, LVII, « Petit Paul ».
14 Chéri referma derrière lui la grille du petit jardin et huma l'air nocturne (…)
Colette, la Fin de Chéri, p. 5.
15 Près de la grille, à l'entrée, dans son petit pavillon, demeurait la concierge (…)
Céline, Voyage au bout de la nuit, p. 62.
Grille d'un château fort. Herse.
B Par anal.
1 (1680). Techn. Châssis formé de barres de fer ou de fonte soutenant le charbon dans un fourneau. || Grille de foyer. || La grille d'une locomotive à vapeur.
16 (…) et Pecqueux (…) cassa à coups de marteau du charbon, qu'il étala avec la pelle, en une couche bien égale, sur toute la largeur de la grille.
Zola, la Bête humaine, V, p. 168.
17 De fureur, il s'en va cogner un grand coup dans le petit poêle. Tout s'écroule, tout se renverse : le tuyau, la grille et les charbons en flammes.
Céline, Voyage au bout de la nuit, p. 453.
Coquille en fonte à claire-voie, où l'on brûle du coke ou de la houille (→ Feu, cit. 27).
18 (…) quand je vous parle « cendre », vous entendez « escarbilles », ou bien ce résidu gris comme le fer, pesant comme lui, qu'on retire à pleins seaux, du calorifère, de la salamandre, de la grille à coke.
Colette, Prisons et Paradis, Feu sous la cendre.
19 Elle tirait les rideaux, allumait du feu dans la grille (…)
J. Chardonne, les Destinées sentimentales, p. 191.
2 (1690). Archéol. Barreaux de la visière (du heaume) protégeant les yeux du guerrier. || Le casque des comtes était grillé à neuf grilles.
Partie inférieure à claire-voie (de certains étriers).
3 Électr. Électrode en forme de grille. || Lampe de T. S. F. à double grille. Bigrille (vx). || Grille de commande et anode d'une triode, d'une tétrode (cit.).Grille-écran.
19.1 La penthode (pentode) est ainsi l'aboutissement de la tétrode, en ce sens qu'elle comporte une grille de commande supplémentaire à potentiel fixe qui complète le schème dynamique de fonctionnement; toutefois, le même effet d'irréversibilité peut être obtenu par la concentration du flux d'électrons en faisceaux; si les barreaux de la grille-écran accélératrice sont placés dans l'ombre électrique des barreaux de la grille de commande, le phénomène d'émission secondaire devient très réduit.
Gilbert Simondon, Du mode d'existence des objets techniques, p. 29.
———
II Fig.
1 Diplom. (Vx). Paraphe en forme de barreaux entrecroisés que les secrétaires du roi apposaient devant leur signature.
2 (1833). Cour. Carton à jours conventionnels pour la lecture des textes rédigés en langage chiffré.Quadrillage pour le chiffrement et le déchiffrement des messages. Cryptographie.
20 Comme on ajuste sur les papiers diplomatiques la « grille » qui isole les mots vrais (…)
Claudel, Connaissance de l'Est, « Visite ».
20.1 Angélique remit le planisphère dans son cabas et sortit des profondeurs du vieux sac une feuille de carton percée d'un certain nombre de trous irrégulièrement disposés. Cet appareil, appelé grille en langage cryptographique, devait permettre aux deux amants de correspondre sans danger. Une phrase, écrite au moyen des trous appliqués sur du papier blanc, pouvait être rendue inintelligible par l'adjonction de lettres quelconques, tracées au hasard pour remplir avec ordre les intervalles primitivement ménagés. Seul Velbar saurait retrouver le sens du billet en plaçant sur le texte une grille exactement semblable.
Raymond Roussel, Impressions d'Afrique, p. 271-272.
Par métaphore :
21 La valeur poétique (…) du gueux (…) est dans les lettres un mot de passe et comme une grille, sans laquelle maint roman ou poème nous resterait obscur.
J. Paulhan, les Fleurs de Tarbes, p. 34.
Par anal. || Grille de mots croisés (→ Cruciverbiste, cit. 1).
Système d'interprétation plus ou moins codé. || La grille de lecture marxiste, freudienne.
3 (Mil. XXe). Feuille quadrillée ou tableau présentant une organisation, une répartition chiffrée; cette organisation. || Grille d'horaires des trains : organisation de la circulation ferroviaire.Grille de programme, grille des programmes : répartition horaire des émissions de radio, de télévision. || « le programme est imposé et non choisi. Ainsi, depuis pas mal de temps, l'automobiliste déjà possesseur d'un autoradio a pu éprouver le besoin de s'abstraire de cette “grille des programmes” » (Science et Vie, no 105, Hi-Fi 1974, p. 146).Grille de (des) salaires, de rémunérations, de tarifs : nomenclature des catégories de postes et de leur rémunération, selon une hiérarchie, une progression.
4 Fig. Ce qui rappelle l'aspect d'une grille (I., A.) ou en évoque l'idée. || Grille de fleurs (cit. 5).
22 (…) elle regardait au travers de la grille blonde de ses cils.
Huysmans, Là-bas, XIII.
23 Partout la mer, ou la réclusion dans les vallées étroites, derrière les portes de la glace et les grilles de la forêt.
André Suarès, Trois hommes, I.
DÉR. et COMP. 1. Grillage, 1. griller, 2. griller. Porte-grille.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • grillé — grille [ grij ] n. f. • 1508; crille 1402; greille XIIIe ; a. fr. gradilie (980) « gril »; lat. craticula « petit gril » I ♦ 1 ♦ Assemblage à claire voie de barreaux entrecroisés ou non, fermant une ouverture ou servant de séparation à l… …   Encyclopédie Universelle

  • grillé — grillé, ée 1. (gri llé, llée, ll mouillées) part. passé de griller1. 1°   Cuit sur le gril. Des côtelettes grillées.    Brûlé sur un gril. •   Esclave comme Montézume, Grillé comme Guatimozin, LA MOTTE Fabl. IV, 40.    Par exagération. Trop… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Grille — Grille, von lat. gryllus, bezeichnet: ein Insekt, siehe Echte Grillen eine Schrulle, Wahnvorstellung, Fixe Idee unter Grillen versteht man auch das Braten von Fleisch und anderem Gargut über offenem Feuer und Glut ein deutsches gepanzertes… …   Deutsch Wikipedia

  • Grille — Saltar a navegación, búsqueda Los grille fueron cañones de artillería autopropulsada, utilizados por el ejército alemán durante la Segunda Guerra Mundial. La serie de los «Grille» fue basada en el tanque de combate …   Wikipedia Español

  • grille — Grille. s. f. Plusieurs barreaux de bois, ou de fer, se traversant les uns les autres, pour empescher qu on ne passe par une fenestre, ou par une autre ouverture. Il faut mettre des grilles à ces fenestres qui sont sur la ruë. on ne parle à ces… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Grille — Grille, a. [F. See {Grill}, v. t.] A lattice or grating. [1913 Webster] The grille which formed part of the gate. L. Oliphant. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Grille — Sf std. (10. Jh.), mhd. grille m., ahd. grillo m. Stammwort Letztlich lautmalenden Ursprungs. Ob es aus gleichbedeutendem l. gryllus m. (sehr spät bezeugt) entlehnt ist, kann offen bleiben. Im Deutschen findet das Wort Anschluß an die Sippe von… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • grille — ornamental grating, 1660s, from Fr. grille (fem.) grating, from O.Fr. greille gridiron, from L. craticula gridiron (see GRILL (Cf. grill)). The distinction in Fr. between grille and grill ... appears to date from about the 16th c. [OED] …   Etymology dictionary

  • grille — UK [ɡrɪl] / US or grill UK / US noun [countable] Word forms grille : singular grille plural grilles 1) a metal frame with bars or wire across it that is used for protecting a door or a window 2) the radiator of a motor vehicle • See: grill III …   English dictionary

  • Grille — Grille: Der Name des Insektes mhd. grille, ahd. grillo beruht auf einer Entlehnung aus lat. grillus »Heuschrecke, Grille«, das selbst lautnachahmenden Ursprungs ist. – Seit dem 16. Jh. wird das Wort auch im übertragenen Sinne von »wunderlicher… …   Das Herkunftswörterbuch

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.